Événements

OPTM – Live au Carré d’Art – 23.02.2019

Samedi 23 février, 14:00, un soleil de mai règne sur la ville.

 

Aujourd’hui, les nîmois se divisent majoritairement en trois groupes : ceux qui exposent leur flemme en terrasse de café, ceux qui ont bravé les embouteillages pour rejoindre une plage (à cette époque, le Grau-du-Roi sera préféré, on ne se risque pas encore à sortir du Gard) et, enfin, ceux qui, en se mouchant, accusent la grippe.

En marge de cette triade, un petit groupe s’en va en direction du Carré d’Art. Au programme :

le concert d’OPTM. 

Les lauréats de la Bourse Jeunes Talents 2018 ont, en presque un an, abattu pas mal de boulot, ajouté quelques kilomètres au compteur de leurs guitares, fait visiter les studios d’enregistrement belges à leur batterie et musclé leurs avant-bras !

Avant-hier, après 10 mois de gestation, un beau bébé est né : l’E.P « Open Pool Til Midnight » ! Pour fêter ça, le duo s’est offert un week-end de trois concerts.

Et, à cet instant, le dernier va commencer. M’étant laissée tenter par un Pac à l’eau au soleil, j’ai dix minutes de retard… J’entre dans le Carré d’Art. Au fur et à mesure de mon parcours, je vois des lycéens stressés se ronger les ongles sur les révisions du bac blanc, des collégiennes studieuses préparer un exposé sur la Cinquième République, des papis lire de manière assidue les dernières infos du Midi Libre.

Descendant les escaliers, soudain le bâtiment tremble. Ma cinématographie ayant un certain penchant pour les films catastrophiques, immédiatement je pense TREMBLEMENT DE TERRE, AVALANCHE, VOLCAN, TSUNAMI, ÉCROULEMENT DU MONSTRE DE VERRE QUI M’ABRITE !

Puis, je tombe sur l’affiche du concert qui me rappelle le pourquoi du comment. Je me dis qu’ils sont un peu fous d’avoir osé ce concert ici. La médiathèque ayant en son sommet le restaurant « Le Ciel », j’ai l’impression de descendre dans une certaine vision des Enfers, à chaque marche les basses résonnent un peu plus fort sous mes pieds.

J’ouvre la porte de l’auditorium, c’est bien ça : des Enfers oui, mais des Enfers bien sympa ! Du rock, du bruit, de la pénombre et deux musiciens en transe sur scène !

Ça fait plaisir, Baptiste et Valentin ont gardé la même énergie et leur amitié ressort autant sur cette scène que lors du Tremplin Jeunes Talents !

Dans la salle, on aperçoit les visages de Paloma, les familles aussi qui viennent applaudir à chaque concert. Mais, nouveauté, il y a désormais dans les rangs ce qui pourrait s’apparenter à des fans. Ceux-là font du AirGuitar, regardent la batterie en écarquillant les yeux et se questionnent entre deux chansons : « On peut payer le vinyle avec la carte bleue à ton avis ? ».

OPTM annonce déjà que c’est la dernière chanson et répète « On va faire un peu de bruit  » comme pour s’excuser des ultimes vibrations auprès des futurs bacheliers, des papis qui arrivaient enfin à la dernière page du Midi Libre pour lire leur horoscope, des collégiennes et de la Cinquième République. Une dernière fois, les sièges de l’auditorium tremblent et les applaudissements retentissent !

Le concert est terminé, chacun retrouve le soleil en plissant les yeux et le calme malgré un léger acouphène dans l’oreille gauche. 15:15, il est l’heure d’aller boire un second Pac à l’eau en terrasse.

——-

Retrouvez toute l’actualité d’OPTM sur leur Facebook

Découvrez leur album sur toutes les plateformes d’écoute en ligne : Lien Spotify

Et surtout, achetez le bel objet qu’est leur vinyle sur Bandcamp

Crédits photo : VOFR

 

Article écrit par Channel

Tags

Articles semblables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close