Chroniques Nîmoises

Billet du Jour #13

Par Sarah

Sarah nous raconte son confinement. Brin d’humour, réalité sans tabous, tracas et joies du quotidien rythment ses billets.

Écrit le samedi 28 mars 2020.

Attention Pavé (à défaut de pouvoir en lancer). Je vais rattraper mon silence d’hier…
Après une bonne nuit de 12h, je me réveille, cheveux “en mode” rebelles.
Le moral est moins en berne qu’hier.
Mon corps a moins mal. Il est arrivé, mon rendez-vous mensuel…
” tu as tes règles ou quoi ?! “.
Cette phrase on l’a très souvent prononcé.
Comme en ce moment tourne pas mal de fakes et d’intox, je vais en détruire de belles qui perdurent depuis des lustres …
1- Nous ne sommes pas plus ” énervé.e.s” pendant nos menstrues mais, il se peut qu’on le soit quelques jours avant. (Et pour les autres jours ? Remets toi en question….)
2- Les règles, ce n’est pas ” sale” ou “impure”
(Ta bouche regorge de nombreuses saletés, et si tu veux comparer, ton phallus est loin d’être pure).
3- Ce n’est pas “normal” d’avoir mal, à en être plié.e en 2 avant et pendant les règles …
Personnellement, je subis, tous les mois, un gros syndrome pré-menstruel , comme beaucoup de personnes avec un utérus…
Concrètement je douille physiquement mais pas que…
J’ai des crampes dans tout le ventre, un marteau-piqueur dans la tête, le feu aux lombaires, et des poids à la place des jambes. Je ressens une fatigue intense, et j’ai des chutes de tension.
Le tout agrémenté par de l’irritabilité et de l’anxiété.
C’est génial !!
Les problèmes de santé liés aux règles touchent la moitié de la population mondiale.
Mais les scientifiques n’ont pas trouvé de traitement miracle.
1. Parce qu’ ils sont peu nombreux ceux qui s’intéressent au sujet.
2. Parce qu’il faut des tunes pour faire des recherches scientifiques…
Ça se saurait si les femmes était une priorité en matière de santé publique (une priorité tout court)…
Bon en ce moment, les scientifiques taffent sur un méchant virus. Je comprends…
Bref, j’ai mes règles et ça va mieux !
Heureusement que j’avais anticipé l’achat des protections périodiques …
J’ai lu dans un article que des femmes ont été verbalisé. Des policiers ont jugé que des serviettes hygiéniques ne constituent pas un achat de première nécessité, et même de se rendre en pharmacie pour un test de grossesse !
Des bières, des clopes et du PQ, tu peux, mais pour “ça” paye ton amende et reste chez toi !
Je soumets ma candidature en tant que coordinatrice entre l’Etat, les forces de l’ordre, et le terrain.
Par ailleurs, on encourage les femmes à sonner l’alerte en pharmacie, en cas de violences conjugales.
Pareillement, je propose mes compétences, pour donner des coups de pieds et de matraques, dans les commissariats. Œil pour œil dents pour dents ?
Je pense que leurs propres “méthodes” motiveraient mes futurs collègues pour qu’ils se déplacent quand on appelle le 17.
Ça en ferait des vies sauvées…
Bon vous avez vu, lu : les mesures de confinement sont prolongées de 15 jours (pour le moment).
J’ai une question à adresser au Ministère de l’Education Nationale (et Populaire).
Est-il possible de stopper la mascarade qu’est la continuité pédagogique ?
Concrètement, pour de nombreuses familles nous n’avons pas d’imprimante, et si on en a une, elle n’a plus d’encre.
Avec ce tout numérique, on est loin de la prévention pour limiter l’exposition aux écrans…
Mon ado passent la totalité de ses journées à comprendre les consignes, les leçons pour rendre ce qui est demandé.
Pourtant, et heureusement, c’est une très bonne élève…
Et malheureusement, je ne peux pas l’aider, vous m’en voyez désolé.
Personnellement, la trigonométrie, et les équations avec des inconnues sont des compétences que j’ai totalement oubliées !
Puis, c’est quoi la logique de filer des contrôles ?
Vous êtes au courant que les parents ne peuvent pas remplacer à eux seuls, au minimum, les profs de : techno, math, français, anglais, espagnol, histoire-géographie, S. V. T, physique-chimie, EPS, dessin et musique (je n’étais certes pas trop mauvaise en flûte, mais ce n’est plus au programme).
Pourquoi nous ne pouvons pas remplacer les profs ?
Déjà parce qu’en France, d’après les statistiques de l’INSEE , on est majoritairement dans les familles, 2 parents.
Dans un couple de parents hétérosexuels, le plus fréquemment, c’est la mère qui se tape la charge des devoirs.
À savoir aussi que près d’1 famille sur 4 est monoparentale…
Et dans 80% des familles monoparentale, le parent est une femme.
Bref, le résultat dans la majorité des cas est simple : 1 parent pour un minimum de 11 matières.
Et pour combien d’enfants ?
D’après l’UNAF, en France le nombre moyen d’enfants par femme est de 1,99. Ça c’est de la vraie la statistique !
Imaginez donc comment les femmes peuvent assurer l’accompagnement scolaire de leurs enfants en plus du reste ? (Il n’y a pas de chiffres sur ce sujet).
Imaginez juste hein , parce que dans la réalité, ce que vous nous demandez, c’est mission impossible !
Tom Cruise me le confirme dans mon oreillette !
En plus, les femmes,” grandes causes du quinquennat “, on n’a pas de prime pour tout le taf qu’on abat !
La ministre du travail tente de me parler dans mon oreillette. Mais je ne suis pas certaine de la fiabilité de ses informations.
Bon moi même je le confirme. C’est mon petit doigt qui me l’a dit.
Bref, je vous fais part de ma conclusion.
En temps normal, ça pue le pipo votre histoire “d’égalité des chances” mais en période de confinement, ce n’est plus un pipo mais un trombone (l’instrument)!
J’ouvre nos échanges à sens unique, sur une dernière question :
Expliquez- moi, s’il vous plaît Monsieur le ministre (la politesse c’est important), comment s’assurer que la ” continuité pédagogique” à la maison, ne nuisent ni aux résultats du contrôle en continu, ni à ceux des examens, pour les 3èmes et pour les bachelier.E.s?
Un petit conseil,” les conseillers ne sont pas les payeurs” , mais c’est nous qui trinquons…
Mr le Ministre de l’Education nationale, « en pleine concertation avec les syndicats d’enseignants et de parents d’élèves sur ce sujet, qui nous a promis une clarification pour la deuxième moitié de la semaine prochaine » , réfléchissez bien avant d’agir (comme le disait ma prof d’SVT avec des chouettes aux oreilles ), et avant de nous faire part de votre décision.
Je n’ai ni fait l’ENA , ni Sciences – Po’, mais là je crois que vous, cher gouvernement, avez fait une erreur dans vos équations .
Comme disait Lorie (la chanteuse), pas Laury, la meuf géniale de la FéMAG, “c’est le Week-end !!!! “
Donc on est en pause niveau école à la maison.
Aujourd’hui, c’est samedi. Je le rappelle, on a tendance à se perdre dans le calendrier.
Il fait beau. Avec Loulou, on décide d’aller marcher .
J’ai comme consignes de ne pas marcher sur les lignes blanches, les fissures du bitume, les plaques d’égouts, les cacas de chiens et de pigeons.
“Si jamais il y a un caca de cheval, c’est pas grave, c’est comme de la paille, mais ça pue quand même.”
Elle décide de me guider jusqu’au parc et aux bosses de “là où je suis tombée la dernière fois, et avec le truc qu’on tient avec les mains (le guidon), je me suis coupée la respiration.”
C’est le chemin le meilleur, pas la destination.
Pour le coup, c’est bien vrai !
On a écouté un concert d’oiseaux.
Loulou a été septique sur le concert.
” Peut-être que c’est pas un concert maman…ils font la bagarre je crois. “
On a suivi une colonie de fourmis.
“Maman elles ont de la chance. Elles ont droit de sortir longtemps et avec toute leur famille”.
On a croisé deux gendarmes en train de copuler. “Ze savais pas qu’il font des bébés les gendarmes”.
On est arrivé à destination.
Elle a replay sa de chute au ralenti , pour bien me montrer comment elle a fait pour se faire “cré cré mal”.
Le parc est fermé avec des rubalises rouges et blanches.
“Oh mais maman, c’est nul !! Ils ferment les parcs aussi. Au moins on a le droit de marcher autour”.
On a rebroussé chemin.
On a recroisé la famille fourmis.
” Maman, tu crois je pourrais voir les bébés des gendarmes ?”
Elle a cueilli “la fleur à souhait”, et soufflé dessus .
“Je souhaite que le conoravirus ça s’arrête, et qu’on soit Noël ! “.
Au passage, je lui ai fait la minute S.V.T.
” En fait, ces fleurs, ce n’est pas vraiment des fleurs, mais des graines de pissenlits. C’est pour cela qu’il faut les laisser tranquille, et éviter de les cueillir “.
” Ah oui, sinon y a moins de pissenlits, et de fleurs pour les abeilles”.
On a aussi croisé une sauterelle qui selon elle “jouait au loup avec un papillon “.
On a sauvé un escargot d’une mort certaine, vu là où il était (en plein soleil, au milieu du goudron). Lou l’a mis en lieu sûr, dans l’herbe, derrière un arbre.
Merci Tatie Adé
Non loin de cet abris, une bouteille écrasée parterre…
“Rooo, maman les zens y respectent pas la ville et la vie !!! Moi quand z’ai un mouchoir, ou un papier de pom’pot, ze le garde dans la poche ou dans la main, et le mets à la poubelle quand z’arrive chez moi !!”
Changement de consignes: “Maintenant on marche que sur les lignes blanches !”
Balade de 57 minutes de bonheur terminées…
Il est tant de presque tout vous écrire entre le balcon et le canapé .
Merci à toutes les personnes qui me lisent, m’envoient leur courage, et leurs encouragements.
Je vous dis à demain pour le prochain billet du jour.
P.S: N’oubliez pas demain, dimanche, on change d’heure.

 

Articles semblables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page