Chroniques Nîmoises

Billet du Jour #1

par Sarah

Sarah nous raconte son confinement. Brin d’humour, réalité sans tabous, tracas et joies du quotidien rythment ses billets.

Écrit le lundi 16 mars 2020.

*
Bon déjà, voilà la nuit sans sommeil profond que j’ai passé.
*
Je me lève et me rends compte à quel point la journée va être chargée … #chargemental #chargeemotionnelle
Je m’enfile un jean et un café, petit point téléphonique professionnel, puis prends ma voiture.
Je me rends chez ma sœur pour dire au revoir à ma mère, qui part en résidence autonome, mais aussi en confinement pour une durée indéterminée.
Les larmes au bout du cœur, je ne peux pas l’embrasser, au vu de son état de vulnérabilité.
Elle, elle pleure.
Moi je ravale ma tristesse et ma culpabilité.
*
Puis direction l’école pour récupérer toutes les affaires pour l’école à la maison…
Passage rapide à la pharmacie pour prendre des pro-biotiques et de l’extrait de pépin de pamplemousse, histoire de booster le système immunitaire…
*
Passage à la maison pour rassembler jouets, vêtements, feuilles, pâte à modeler, cours et livres de la grande, nourriture, pour emmener le tout chez leur père.
(Ouais, je veux pas gérer tout toute seule ça risquerait de mal finir pour les enfants, pour moi ou les deux , pas sur que se soit la meilleure solution, mais au moins je pourrais m’échapper quelques heures avec un peu d’espoir… )
Arrivée à destination, déchargement, rangement.
Café clope.
*
On attaque les devoirs de Marlée, ENT est saturé. Lou- Anne s’énerve son triangle ne veut pas s’emboîter.
“Maman, regarde, maman tu peux…maman tu as pas vu, maman…”
Mails, mails, mails…
Bon je répondrai demain.
*
Les devoirs sont terminés.
Coup de fil de ma sœur.
Maman est déposée , en larmes, déboussolée , mais en sécurité.
Besoin de respirer…
*
On sort. Une demi heure plus tard…
“Maman, je viens de me cogner, j’ai mal, on peut rentrer ?”
On rentre, elles font la course à vélo, moi je cours derrière je ne les ai plus dans mon champ de vision.
*
Ça y est posée sur le canapé. J’discute en MP avec Les Culottées…
Je me dis, je vais raconter un bout de ma life sur Facebook, comme ça dans un an j’aurais une notification “vos souvenirs”, et rien que l’idée que bientôt (tout est relatif) se sera du passé, allége le présent…
*

Écrit par Sarah Lahouari

Articles semblables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page